lundi 30 septembre 2013

Du nouveau chez moi #2# - Septembre 2013


Dans "Du nouveau chez moi", je vous présente, de façon mensuel, les achats, les réceptions (Service presse et livre voyageur) et les emprunts à la bibliothèque municipale et à celles de l'école maternelle, du collège et du lycée de toute la famille.

ACHATS
4 ebook gratuits (dont un pour mon ainé pour le cours de français), 1 livre d'activité & 1 romans d'occasions (3€ les 2), 3 romans neufs et 1 BD (pour mon mari)

 





 LES RECEPTIONS
3 service presse et un livre voyageur



LES EMPRUNTS
1 romans, 2 livres audio, 5 albums jeunesse, 1 livre jeunesse, 1 livre documentaire




dimanche 22 septembre 2013

[Manga] SANCTUM volume 1



Manga Seinen
Suspense, Fantastique, Aventure, Action
Janvier 2012
Scénariste : Masao Yajima
Dessinateur : Boichi
Public : + de 16 ans
224 pages
9€15
 
RESUME
 
À la fin de xxe siècle, aux États-Unis, dans le Nevada, un camion citerne met fin de façon brutale au bonheur d'une famille en percutant leur voiture. Ayant échappé à cet accident tragique, Luna Hazuki scelle, dans la morgue où reposent ses parents et son frère, un pacte avec un mystérieux démon. Sept ans plus tard, Luna vit aux États-Unis avec sa famille ressuscitée. Mais son pacte est à l'origine de l'Apocalypse prochaine…
 
AfMON AVIS

Pourquoi j’ai choisi ce manga ?
   En premier lieu, c’est le titre qui m’a attiré avec sa connotation ésotérique. Ensuite, j’ai trouvé la couverture magnifique et le résumé a fini par me décider pour que celui-ci finisse dans mon panier.

Qu’est-ce que j’en pense ?
   J’ai passé un excellent moment en lisant ce manga.
   L’histoire est super prenante dès le début tellement elle est pleine de mystère. C’est surtout le coté fantastique qui prédomine au début, le coté ésotérique arrivant vers la fin, ce qui présage des tomes suivants intéressants.
   En ce qui concerne les personnages, ils sont touchants pour certains (Luna qui se retrouve orpheline ; Issa, le copain protecteur et rigolo ; Toshiya, le beau mec très mystérieux) et détestables pour d’autres (les méchants dans l’histoire). Même la façon de les dessiner nous permet de les différencier : le premier groupe est tout en douceur avec des traits très doux et le deuxième groupe présente des traits durs et plus sombres.
   Les dessins sont agréables à regarder ; soit ils sont super réalistes avec plein de détails, soit ils sont très humoristiques en étant très simples.
   Un petit plus à la fin : quelques pages expliquant les notions d’ésotérisme abordés dans le manga.
   En conclusion, j’ai adoré et je n’ai pas tardé à me procurer la suite.

Manga Seinen : manga destinés aux jeunes hommes et adultes
Série en 5 tomes, tous à ce jour édités chez Glenat
Infos récoltées sur mangasanctuary et sur Wikipédia

 

dimanche 15 septembre 2013

[BD] Arthur du Pin - Zombillénium, tome 2 : Ressources humaines



Bande Dessinée Humoristique
Editions Dupuis
2011
48 pages
14€50
 
RESUME
 

Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s'échauffent autour de Zombillénium. Quand on n'embauche que des morts (ou des sorcières !) dans une région où le taux de chômage est à 25%, il faut bien s'attendre à quelques frictions.

Si l'on ajoute à ça des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n'en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n'est pas trop le moment de venir parler revendications salariales à Francis Von Bloodt.

 
MON AVIS
 
Dans ce 2ème tome, nous suivons plutôt les visiteurs (surtout une famille, et une sacrée famille !!!) et les habitants de la région qui sont contre le parc : en effet celui-ci ne crée pas d’emploi alors que le taux de chômage est assez élevé dans le coin. On retrouve bien sur les personnages du premier tome : Gretchen, Aurélien …. Ce tome-la tourne surtout autour de Sirius (le squelette qui perd son corps), de Tim et Astaroth.  

Il n’y a pas forcément de suite directe avec le premier tome donc il ne faut pas s’attendre à avoir le développement du détail de la fin du 1er, ce qui est un peu dommage. Mais ce petit détail est vite balayé par l’histoire et son intrigue.

Les dessins sont toujours aussi bien faits et agréables à regarder et à détailler. La colorisation est toujours au top.
 
En bref, j’ai aussi adoré ce 2ème tome. J’aime toujours autant tous les personnages. L'humour de l'auteur est toujours aussi décapant. Maintenant, j’attends la suite car j’aimerais bien connaitre plus sur l’histoire de Gretchen.
 
 

[BD] Arthur de Pin - Zombillénium, tome 1 : Gretchen

 
 
 
Bande Dessinée Humoristique
Editions Dupuis
2010
48 pages
14€50
 
RESUME
 
Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attractions Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...
 
 
MON AVIS


Dès les premières pages, nous nous trouvons en compagnie d’une momie, d’un squelette et d’un vampire et nous apprenons qu’ils travaillent tous au parc d’attraction de la région Zombillénium dans lequel on vient « pour avoir la trouille en famille ».  


Ce premier tome tourne surtout autour d’Aurélien Zahner. Il vient d’apprendre que sa femme le trompe et, par désespoir, il braque un café avec une banane. Dans ce café, il fait la connaissance de Gretchen qui travaille aussi à Zombillénium. En sortant, il se fait renversé par une voiture. Et l’aventure pour lui commence …
 

J’ai trouvé que l’histoire était bien menée et intéressante. J’ai bien aimé les références à d’autres personnages connus dans le monde de la musique et de la littérature (je ne vous en dirais pas plus sur ce point, à vous de le découvrir). Le final nous laisse un peu sur notre faim car l’auteur nous laisse sur un détail concernant Gretchen que l’on aimerait bien développer immédiatement.

Au niveau dessin, c’est super bien fait avec des détails et plein de couleurs.

En bref, j’ai adoré cette B.D. J’ai passé un excellent moment avec tous ces personnages. J’ai adoré l’humour décapant de l’auteur et les petites références à d’autres univers culturel.


Vous pouvez aller visiter le site de la série en cliquant ici et retrouver aussi les fans sur la page Facebook.


jeudi 12 septembre 2013

Extraits & Citations #2# - " Parallon" de Dee Shulman

 
 
 
Je vous présente, dans cet article, les petites phrases qui m'ont bien plu lors de ma lecture

 
 
" Le temps est trop lent pour ceux qui attendent,
trop rapide pour ceux qui ont peur,
trop long pour ceux qui sont dans la peine,
trop court pour ceux qui se réjouissent,
mais pour ceux qui aiment,
le temps c’est l’éternité."

Dee Shulman - Parallon, tome 1




Science-fiction, Jeunesse
Traduit par Frédérique Fraisse 
2013  
488 pages  
17€90
Existe en version numérique 13€99

RESUME

L'amour fou existe, il n'est pas de ce monde.
Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir...

152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.

2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu'un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.

Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel...
Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?

MON AVIS

Une couverture qui m’a attiré l’œil, une quatrième de couverture qui me plait, une histoire avec un gladiateur et un livre de la Collection R. Quatre choses qui suffisaient pour que ce livre finisse entre mes mains.
 
  Alternativement, nous suivons l’histoire d’Eva et celle de Sethos jusqu’au moment ils se retrouvent.
  Eva, jeune fille brillante de 16 ans n’arrive pas à s’adapter ni au système scolaire normale ni à sa famille recomposée. Du coup, elle s’inscrit dans une école de surdoués où elle trouvera sa place plus ou moins. Très intéressée par les sciences, elle est super intriguée par un phénomène biologique mais un faux mouvement fait prendre à sa vie un tournant fantastique.
  Sethos, un jeune gladiateur victorieux rencontre Livia, une jeune fille de la société romaine et en tombe amoureux. Cet amour lui vaut une blessure qui le rapproche de la mort et lui fait connaitre Parallon.
 
  Le livre est divisée deux grandes parties.
  La première met en place l’histoire et nous présente les personnages de façon à ce qu’on les connaisse bien. Cette partie peut paraitre un peu longue à certains mais, pour ma part, j’ai bien aimé car l’alternance des deux histoires m’a permise de ne pas m’ennuyer pendant ma lecture. J’ai une petite préférence pour les passages qui concerne Sethos, cela doit venir de mes années de latiniste.
  La deuxième partie commence, pour moi, quand Eva et Sethos se retrouvent à la même époque. A partir de là commence une recherche de l’un et l’autre et une succession de petits rebondissements qui nous amène jusqu’à la fin qui présage, bien sûr une suite car beaucoup de questions restent sans réponse.
 
  Le style de Dee Shulman est agréable à lire et les pages se tournent toutes seule jusqu’à la fin. L’alternance des deux histoires casse la monotonie de la première partie pendant laquelle il ne se passe pas grand-chose. Cette alternance est aussi marquée par le changement de narrateur. Les passages avec Eva sont à la première personne, ce qui permet d’avoir ses sentiments en même temps que son histoire. Les passages sur Sethos sont à la troisième personne, ce qui nous place en tant que spectateur. Je trouve ce choix de narration très judicieux vu que l’histoire de Sethos se passe dans notre passé donc une époque que l’on ne peut pas vivre et que l’histoire d’Eva se passe en 2012 et 2013, notre époque. J’ai bien aimé aussi à la fin avoir le point de vue d’Eva par rapport à un événement et en suite de voir le même moment du coté de Sethos.
 
  Si j’ai un reproche à faire à ce livre, ça serait sa quatrième de couverture qui en dit trop car on attend avec impatience la rencontre entre Eva et Sethos qui n’arrive que vers les ¾ du livre. Ce qui, je peux le comprendre, peux en frustrer plus d’un.

  En conclusion, je n’ai nullement été déçue par ce livre que j’ai apprécié et qui m’a fait passer un bon moment de lecture. C’est une bonne mise en place de l’univers et des personnages. Et maintenant, j’attends de pied ferme la suite car j’ai trop de questions qui restent sans réponse et je n’aime pas ça.

PLUS D'INFO

Ce livre fait partie d'une trilogie. Le tome 2 sort en septembre 2013 
 
Envie de lire le premier chapitre
c'est par ICI
  
 
J'ai lu ce livre dans le cadre du :  
  
Plus d'avis sur :    
Logo Livraddict


Kiera Cass - La Sélection, tome 2 : L'élite




Romance
2013
308 pages
Traduction : Madeleine Nasalik
16€90

Existe en version numérique à 12€99


RESUME

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber. Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...


MON AVIS

Depuis que j’ai dévoré le tome 1 (mon avis ici), je ne voulais qu’une chose : lire la suite. Le jour de sa sortie, le livre était chez moi (un gros bisou à mon mari qui avait été me l’acheter) mais j’ai préféré attendre d’être en vacance une semaine pour me jeter dessus (ce fut dur mais j’ai résisté).
 
Dans ce tome, nous retrouvons América qui fait partie des 6 sélectionnés encore en course pour épouser Maxon. Nous la retrouvons, par contre, indécise vis-à-vis de ses sentiments. Son cœur balance entre Maxon et Aspen au rythme des chapitres. Chose qui m’a fait râler, pester, incendier America, la traiter de gourde … Mais America a gardé dans ce tome ses idées bien arrêtées par rapport à l’injustice, elle a su rester elle-même et ne s’est pas forger une personnalité pour rentrer dans le moule de la Sélection. Et, là, je lui dis bravo.
Nous retrouvons aussi Maxon qui se dévoile un peu plus. Ce que l’on apprend sur lui le rend plus attachant encore mais parfois son attitude m’a fait douter de sa sincérité envers América. Il reste néanmoins toujours le prince charmant dont les petites filles rêvent.
Aspen est toujours là aussi pour jouer le trouble-fête dans le couple et il réussit son coup. Je le trouve de plus en plus faux et pas sincère et je me demande ce qu’il peut cacher.
Sont un peu plus présent dans ce tome la reine et le roi qui montrent un peu plus leur vraie personnalité. Et pour le roi, ça promet.
 
Comme dans le tome1, le coté téléréalité n’est pas si présent que ça pour mon plus grand bonheur (je trouve cela complètement débile !!!). Par contre, le coté dystopique ressort plus avec l’émergence des rebelles qui sont plus présent avec leurs attaques plus nombreuses. Nous percevons bien que la situation à l’extérieur est tendue sans sortir des murs du palais mais nous ne savons toujours pas les réelles motivations des rebelles. Tout n’est que suppositions encore. A cela s’ajoute la face cachée de la sélection qui pointe son nez dans l’histoire et nous fait entrevoir une belle empoignade entre le roi et le prince (du moins, je l’espère !!!).
 
Le style de l’auteur reste identique au premier tome. Style fluide toujours aussi addictif malgré qu’il n’y est pas beaucoup d’action, ni rebondissement à vous couper le souffle. Une fois commencé, impossible de poser le livre et cela jusqu’à la fin que je trouve horrible dans le sens qu’elle nous laisse en plan jusqu’à la parution du tome 3 en 2014.
 
Vous l’aurez compris, je pense, c’est encore un coup de cœur. Ce livre a su me captiver comme le premier ; il a réussi aussi à me faire sortir de mes gonds plus d’une fois, à me faire râler contre América. Ce livre m’a aussi transportée dans un décor de princesse et est encore parvenu à réveiller celle qui est en moi.

Et j'adore la couverture !!!
 
En conclusion, je n’aurais qu’une seule chose à dire : foncez, lisez-le.




LU DANS LE CADRE DU

 

Kiera Cass - La Sélection, tome 1




Jeunesse Romance Dystopie
2012
344 pages
Traduit par Madeleine Nasalik
16€90 (version papier)
12€99 (version numérique)

RESUME

35 candidates
1 couronne
La compétition de leur vie
 
Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'œil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...
 
Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

MON AVIS

Depuis sa sortie, ce livre me faisait terriblement envie pour son histoire. A cela s’ajoute que celle-ci se passe dans un monde dystopique donc impossible de résister. Et j’aime bien la couverture…
 
L’auteur nous emmène dans un monde où les Etats-Unis, endettés à mort ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née une petite monarchie, Illeá, qui est composée de 8 castes. Plus le numéro de la caste est élevé, plus vous vivez dans la misère. Contre cette dernière, des rebelles s’en prennent à la monarchie.
Le prince Maxon est en âge de se marier donc le royaume organise la Sélection qui est un jeu de téléréalité pendant lequel 35 jeunes filles « tirées au sort » parmi les candidatures vont tout faire pour devenir la princesse du royaume et épouser le prince.
America Singer, troisième d’une fratrie de 5 enfants est en âge de proposer sa candidature à la Sélection et aider du coup financièrement sa famille qui fait partie de la cinquième caste. Mais cela veut dire renoncer à Aspen, un jeune homme de la caste inferieur qu’elle aime alors que cela est interdit.
 
J’ai adoré le personnage d’America qui se sacrifie pour sa famille et qui tente de tourner la chose à son avantage de façon à aider sa famille et les castes. Elle est déterminée, elle se montre comme elle devant le prince, elle reste « franche » et voit juste dans le jeu de certaines candidates. Aspen, quant à lui, renonce un peu trop vite, à mon avis, à América et la pousse à se présenter à la Sélection. Par contre, Maxon est tout en charme et galanterie ; il a tout du prince charmant qui nous faisait rêver dan notre enfance. Une petite mention pour Céleste, une des 35 candidates, la peste de l’histoire à qui j’aurais bien aimé mettre des claques et des coups de pieds aux fesses.
 
Le côté téléréalité me faisait un peu peur, vu que je fuis ce concept comme la peste mais je n’ai pas trouvé qu’il était si présent que cela dans l’histoire. A part les émissions hebdomadaires, rien d’autres ne m’y a fait penser et c’est très bien comme ça.
 
Le style de Kiera Cass est très simple mais très efficace. Tout le livre est vu à travers les yeux d’America, choix très judicieux car cela m’a permise de m’immerger complètement dans l’histoire. Une fois le livre commencé, je n’ai pas pu le lâcher avant le dernier mot. Tout plein d’émotions m’ont assaillie pendant ma lecture : j’ai été charmé par Maxon, j’ai rêvé être vêtue de belles robes, j’ai pesté contre certaines candidates (Céleste en tête).
 
En bref, 3 personnages principaux, un triangle amoureux dans un monde de prince, de princesses et de belles robes (du moins derrière les murs du palais !), une rébellion qui gronde à l’extérieur du palais, des éléments disséminés sans que l’on ait les réponses et me voilà sous le charme de ce livre mêlant monde dystopique et féérie.
 
Un mot pour la fin : vivement la suite et bravo à la Collection R pour avoir publier cette petite merveille qui a su me captiver et me faire rêver.



LU DANS LE CADRE DE





Et dans le cadre d’une lecture commune organisée par Bouchon des bois :
Bouchon des bois, Taramilka, Petite Fleur, Chtitepuce, Dex, Mysweetlies, Babynoux, Alcyone, Petillebulle, L.J.Duhrel, Surmatabledenuit, Kassandra, lagirl8, Anna02, Gaellooo, Sokitty, Val77

Acheter sur Immatériel
Acheter sur Amazon

mardi 3 septembre 2013

Marissa Meyer - Chroniques lunaires, tome 1 - Cinder




Science-fiction Jeunesse
Edition PKJ
Collection 13 et +
2013
Traduit par Guillaume Fournier
412 pages
Version papier : 17€90
Version numérique : 12€99


RESUME

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing. Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle- mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...

MON AVIS

Merci aux Editions 12/21 et aux Editions PKJ pour ce partenariat.

CINDER s’inspire du conte de Cendrillon qui est transposé dans le futur où les humains cohabitent avec des androïdes et des cyborgs.

CINDER est une jeune fille cyborg qui vit avec sa belle-mère et ses 2 sœurs. La Terre est en proie à une pandémie que même les plus imminents scientifiques du royaume n’arrivent pas à enrailler. La lune est habitée par le Lunaires, peuple intrigant aux pouvoirs malsains.

J’ai adoré l’univers dans lequel l’auteur nous emmène et la hiérarchie qui y existe. J’ai adoré les personnages et je me suis attachée à eux, surtout Cinder dont j’aime bien la façon de penser et d’agir et le prince qui a certains charmes et qui doit prendre des décisions qui vont contre ses réels désirs. Par contre, j’ai détesté la belle-mère et les Lunaires, mais je ne vous dirais pas pourquoi car je vous en dirais trop …

Un bémol : j’ai compris trop vite, à mon gout, une révélation du livre mais cela n’a pas gâcher ma lecture.

Le style de l’auteur est fluide, sans lourdeur, sans longueur. Les chapitres sont ni trop longs ni trop courts et leur fin donne toujours envie de continuer.

En bref, CINDER est une magnifique histoire fantastique inspiré de Cendrillon qui se déroule dans un univers que je n’ai rencontré nulle part et qui a su me transporter ailleurs. Il n’y aurait pas eu le petit bémol, ça aurait été un coup de cœur !

Je le conseille fortement et je lirai la suite sans hésiter. C’est à lire …


La suite se nomme SCARLET

Vous pouvez lire un extrait ICI
D'autres avis
Logo Livraddict

Avis du club des livrophages

Vous pouvez l'acheter chez